La flotte aérienne mondiale atteindra 36 400 appareils d’ici 2034

nombre d'avions en 2034
La flotte aérienne globale devrait augmenter de 28% au cours des dix prochaines années, passant de 28 400 avions aujourd’hui à 36 400 en 2034, selon les prévisions de la dernière édition du rapport annuel ‘Global Fleet & MRO Market Forecast 2024–2034’.

Un secteur aéronautique résilient malgré la pandémie

Malgré les défis posés par la pandémie de Covid-19, l’industrie de l’aviation fait preuve de résilience. Le rapport souligne que 2024 marquera la première année de croissance réelle depuis le pic atteint juste avant la pandémie. Le taux de croissance annuel composé (CAGR) de la flotte est prévu à 2,5%, comparé aux 2,9% prévus dans le rapport de l’année dernière pour la période 2023-2033. Bien que modéré par une croissance économique mondiale modeste, ce taux démontre la capacité de l’industrie à s’adapter et à se développer.

Les enjeux du secteur de la maintenance, de la réparation et de la révision

En raison de l’expansion plus lente de la flotte d’avions, la demande dans le secteur de la maintenance, de la réparation et de la révision est attendue en croissance de 1,8% par an en moyenne jusqu’en 2034, avec des revenus atteignant 124 milliards de dollars. Ce taux de croissance plus lent pourrait présenter des défis pour le secteur, tels que l’augmentation de la concurrence et le besoin d’innovation pour répondre aux besoins de maintenance en évolution. En 2024, les revenus du secteur devraient augmenter de près de 3% pour atteindre 104 milliards de dollars, contre 101 milliards l’année précédente.

Investissements stratégiques et modernisation nécessaire

Le rapport souligne l’importance des investissements stratégiques dans les installations de production pour répondre à la demande croissante. Airbus et Boeing visent à maximiser leur capacité de production dans les années à venir et à atteindre de nouveaux records de production mensuelle. Toutefois, ils ne pourront atteindre leurs objectifs qu’en réalisant des investissements significatifs dans leurs installations de production et celles de leurs principaux fournisseurs. Les experts mettent en lumière ce besoin urgent de modernisation et de rationalisation de la production à travers toute la chaîne d’approvisionnement.

L’Asie et l’Inde, moteurs de la croissance future

L’Asie devrait de nouveau devenir la principale force motrice de l’industrie de l’aviation. Cependant, l’Inde devrait surpasser la Chine dans la conduite de cette expansion au cours de la prochaine décennie. Cette projection est basée sur plusieurs facteurs, notamment la classe moyenne croissante de l’Inde, l’urbanisation croissante, et les initiatives gouvernementales pour promouvoir le transport aérien. On estime que la flotte indienne connaîtra une croissance de près de 13% dans les cinq premières années et de près de 10% dans les dix années suivantes.

  • Plus de 1 800 avions sont en commande, ce qui triplera la taille actuelle de la flotte indienne.
  • Malgré une population de 1,4 milliard, seulement 3% des habitants volent régulièrement.

Comparaison des flottes régionales et impact économique

La Chine, malgré une croissance économique ralentie, devrait avoir la deuxième plus grande flotte en 2034, surpassant l’Europe de l’Ouest qui passera à la troisième place. Au cours de la prochaine décennie, la flotte chinoise devrait augmenter de 56%. La flotte nord-américaine devrait rester la plus grande, passant de 8 200 à 9 850 appareils. La flotte européenne de l’Ouest, actuellement juste au-dessus de 5 300 avions, devrait croître pour atteindre presque 5 900 d’ici 2034.

L’impact potentiel de la situation économique de la Chine sur la croissance de sa flotte comprend des retards dans l’expansion de la flotte en raison de contraintes financières et d’une concurrence accrue d’autres régions.