Été 2024 : comment les compagnies low-cost révolutionnent les prix des vols vers l’Espagne ?

Impact des compagnies Low cost
Alors que l’été 2024 approche, une tendance intrigante se dessine dans le ciel espagnol : les compagnies aériennes à bas prix, qui représentent désormais 68,5% de la capacité en sièges de l’Espagne, provoquent une hausse notable des tarifs des vols. Cette évolution marque un changement significatif par rapport aux années précédentes et redéfinit les dynamiques de prix dans les principaux marchés aériens du pays.

Les îles Baléares au cœur de la hausse des prix

Les données de Mabrian, une entreprise d’intelligence de voyage globale, indiquent que les tarifs des routes aériennes low-cost, qui représentent 68,5% des sièges disponibles pour des vols depuis et vers l’Espagne, poussent les prix à la hausse pour la saison estivale 2024. Bien que les compagnies traditionnelles maintiennent des prix moyens plus élevés, l’augmentation est plus marquée chez les low-cost. Ce phénomène représente un renversement de la tendance mondiale observée de 2021 à 2023, période durant laquelle les tarifs des transporteurs historiques ont augmenté de 40%, tandis que ceux des low-cost ne progressaient que de 6%.

La période analysée s’étend du 1er juin au 15 septembre 2024, couvrant les vols vers l’Espagne depuis ses cinq principaux marchés sources par capacité aérienne (Royaume-Uni, Allemagne, Italie, France, Pays-Bas) et vers les cinq destinations préférées des voyageurs espagnols (Portugal, Italie, France, Royaume-Uni, Allemagne). Globalement, les tarifs des vols depuis les cinq principaux marchés sources de l’Espagne ont augmenté de 26%, et de 27% pour les vols vers les destinations favorites des Espagnols.

Mabrian étude

L’impact marquant des compagnies low-cost sur le marché espagnol

Le poids des compagnies aériennes low-cost dans le marché espagnol et leur impact sur les prix sont significatifs. Les compagnies low-cost représentent 68,5% du total, soit 37,61 millions de sièges, par rapport aux 17,33 millions exploités par les compagnies conventionnelles. De plus, leur croissance est plus rapide. Par rapport à 2023, le nombre total de sièges aériens gérés par les low-cost sur le marché espagnol a augmenté de 11,1% (contre 4,1% pour les compagnies conventionnelles); et depuis 2019, cette augmentation a été de 8,9% (contre 9,3% pour les compagnies traditionnelles).

Les vols low-cost vers et depuis le Royaume-Uni sont ceux dont les tarifs ont le plus augmenté. Parmi les cinq marchés entrants analysés, les prix n’ont baissé que dans deux d’entre eux par rapport à l’année précédente : l’Italie (-5,4%, prix moyen : 105 euros) et la France (-6,8%, prix moyen : 124 euros). Les tarifs ont augmenté au Royaume-Uni (+31,3%, avec un prix moyen de 210 euros), en Allemagne (+5,1%, prix moyen : 187 euros) et aux Pays-Bas (+7,3%, prix moyen : 176 euros).

Mabrian étude 2

Comparaison des augmentations de tarifs entre les marchés

  • Royaume-Uni : +42,2%, avec un prix moyen de 182 euros (+11,3% pour les compagnies conventionnelles).
  • Allemagne : +12,4% à 163 euros, comparé à une baisse de 0,4% des tarifs moyens des compagnies conventionnelles.
  • Pays-Bas : Seul marché où les prix moyens des compagnies conventionnelles (10,4%, 255 euros) et low-cost (7,4%, 146 euros) ont tous deux augmenté.
  • Italie et France : Bien que les tarifs moyens dans les sièges low-cost aient augmenté respectivement de +18,3% et +19,5%, la baisse des prix sur les lignes régulières italiennes de 39,3% et de 13,1% en France a entraîné une baisse des tarifs moyens.

Impact des compagnies low-cost sur les départs depuis les aéroports espagnols

Les prix des sièges low-cost au départ des aéroports espagnols vers le Royaume-Uni, l’Allemagne et la France sont à l’origine des augmentations de +30,4%, +5,3% et +0,8% dans ces marchés. Les augmentations des tarifs sont particulièrement notables sur les routes low-cost vers le Royaume-Uni (+38,4%), la France (+22,2%) et l’Allemagne (+12,3%). À l’inverse, en Italie, malgré une augmentation de +19,5% des prix moyens des vols low-cost, la réduction de -37,1% des prix moyens des compagnies historiques abaisse de -1,9% les tarifs moyens de la connectivité entre l’Espagne et l’Italie. Seulement dans le cas des vols vers le Portugal, une des destinations de voyage préférées des Espagnols, les tarifs ont augmenté de +4,5%, reflétés tant dans les compagnies traditionnelles (+1,5%, 138 euros) que low-cost (+10,5%, 84 euros).