Ce qui arrive vraiment si vous ne mettez pas votre téléphone en mode avion en vol!

Mode avion pendant un vol

Mettre votre téléphone en mode avion avant le décollage est une routine pour tout voyageur fréquent. Mais que se passe-t-il vraiment si vous oubliez de le faire ? Découvrez les impacts potentiels sur la sécurité du vol, les réseaux cellulaires et les nouvelles technologies comme la 5G.

Les risques potentiels pour la sécurité du vol

Il est important de comprendre que ne pas mettre son téléphone en mode avion ne fera pas tomber l’avion du ciel. En effet, une enquête réalisée en 2017 par Allianz Travel Insurance a révélé que 17,2 % des passagers ne mettent jamais leur téléphone en mode avion durant les vols. Cependant, les interactions entre les téléphones portables et les avions ne sont pas encore bien étudiées, ce qui laisse place à l’incertitude.

Dan Bubb, professeur à l’Université du Nevada, Las Vegas, et ancien pilote de ligne, explique : « Si vous ne mettez pas votre téléphone en mode avion, il y a un potentiel d’interférence avec les instruments de navigation ». Bien que les preuves de telles interférences soient anecdotiques et difficiles à reproduire, les autorités aériennes prennent cette possibilité au sérieux.

La Federal Aviation Administration (FAA) et la Federal Communications Commission (FCC) imposent des règles strictes : les téléphones cellulaires doivent être éteints lorsque l’avion quitte le sol. Ne pas se conformer à cette règle peut entraîner des amendes. Il est donc crucial de suivre les consignes des agents de bord pour garantir la sécurité de tous.

La surcharge des réseaux cellulaires au sol

Une autre préoccupation liée à l’utilisation des téléphones en vol est la surcharge potentielle des tours cellulaires au sol. Lors des phases de décollage et d’atterrissage, les téléphones connectent à plusieurs tours à la fois en raison de la vitesse de l’avion. Cela peut surcharger le réseau, notamment autour des aéroports très fréquentés.

Lorsque l’avion atteint son altitude de croisière, il est généralement hors de portée des tours cellulaires. Cependant, les téléphones continuent de chercher une connexion, ce qui peut entraîner une décharge rapide de la batterie. Il est donc préférable de désactiver la fonction cellulaire pour économiser la batterie de votre appareil.

Les défis posés par les réseaux 5G

Avec l’évolution technologique, de nouvelles menaces apparaissent. Actuellement, la plus grande menace est liée aux réseaux 5G. Selon Dan Bubb, les bandes de fréquence utilisées par les services 5G aux États-Unis sont très proches de celles utilisées par les radioaltimètres, des instruments critiques pour les pilotes lors des atterrissages, en particulier par faible visibilité.

Le radioaltimètre est essentiel car il guide les pilotes en leur indiquant quand lever le nez de l’avion pour atterrir. Presque 60 % des accidents d’aviation des 20 dernières années se sont produits lors de la phase d’atterrissage, selon un rapport d’Airbus. Par conséquent, il est crucial de minimiser toute interférence possible avec cet instrument vital.

La situation en Europe

De manière intéressante, l’Union Européenne a commencé à exiger l’implémentation des réseaux 5G dans les avions, permettant aux passagers de communiquer librement avec leurs appareils mobiles, y compris pour passer des appels. Cependant, les réseaux 5G européens opèrent à une fréquence différente de celle des États-Unis, ce qui réduit le risque d’interférence avec les radioaltimètres.

En raison de cette différence de fréquence, il est peu probable que les États-Unis adoptent une politique similaire dans un avenir proche. Cette précaution vise à maintenir la sécurité des vols tout en tenant compte des avancées technologiques.

Les bonnes pratiques à adopter en avion

Pour garantir un vol serein et sécurisé, voici quelques bonnes pratiques à adopter lorsque vous voyagez en avion :

  • Mettez toujours votre téléphone en mode avion dès que les portes de l’avion se ferment.
  • Utilisez le Wi-Fi de bord si disponible, pour rester connecté sans interférer avec les instruments de l’avion.
  • Respectez les consignes des agents de bord concernant l’utilisation des appareils électroniques.
  • Évitez de passer des appels vocaux pour ne pas déranger les autres passagers dans cet espace restreint.

Les conséquences potentielles des interférences

Bien que rares, les interférences entre les appareils électroniques personnels et les systèmes de navigation des avions peuvent avoir des conséquences graves. Par exemple, une interférence pourrait fausser les lectures des instruments critiques, entraînant des décisions incorrectes de la part des pilotes.

Il est essentiel de comprendre que même une faible probabilité de risque doit être prise au sérieux en aviation. La sécurité des passagers et de l’équipage dépend du bon fonctionnement de chaque instrument à bord. Donc, même si la probabilité d’interférence est faible, les réglementations sont en place pour éliminer ce risque complètement.

Les implications des nouvelles technologies

Les avancées technologiques, telles que la 5G, posent de nouveaux défis pour la sécurité aérienne. Les régulateurs doivent constamment évaluer et ajuster les réglementations pour s’assurer que les nouvelles technologies n’introduisent pas de risques inattendus.

Les compagnies aériennes et les fabricants d’avions travaillent en étroite collaboration avec les autorités de régulation pour tester et comprendre les impacts potentiels de ces technologies. Cela inclut des études approfondies et des simulations pour garantir que les nouveaux systèmes peuvent coexister en toute sécurité avec les instruments de vol existants.

Les perspectives futures

À l’avenir, nous pourrions voir des avions équipés de technologies capables de neutraliser toute interférence potentielle des appareils électroniques. Cependant, jusqu’à ce que ces technologies soient largement disponibles et prouvées efficaces, il est crucial de suivre les recommandations actuelles.

Le respect des consignes de sécurité en avion est une responsabilité partagée par tous les passagers. En comprenant et en respectant les raisons derrière ces consignes, nous pouvons tous contribuer à des vols plus sûrs et plus agréables.

En conclusion, bien que laisser votre téléphone allumé en vol ne cause probablement pas de catastrophe immédiate, les risques potentiels pour la sécurité et les performances des instruments de vol sont suffisants pour justifier la mise en place de réglementations strictes. En suivant ces directives, nous contribuons à un environnement de vol sûr pour tous.